Janus : le projet

historique et objectifs.

J. Dieterlen

La production d'énergie qu'elle soit primaire ou non, nécessite de "découvrir" une source primaire. A partir de celle-ci il faut ensuite générer , transporter et distribuer une énergie secondaire adaptée à notre mode de consommation. Au niveau du projet Janus, l'ensemble de ce processus est compacté "in situ" et consiste à utiliser l'eau comme source primaire permettant de produire la source d'énergie principale : l'hydrogène.

Développé pour la commune de La Croix Valmer, le projet Janus avait pour objectif de favoriser l'autonomie énergétique de bâtiments communaux et contribuer à la stabilité du réseau électrique général.
Dans un contexte énergétique sensible, commune soumise à de fortes variations de fréquentation de population, coupures de courant intempestives et répétées, avec enfin des factures d'électricité importantes, l'objectif était :

  • être le plus autonome possible pour la consommation énergétique,
  • limiter au mieux la dépendance au réseau,
  • préserver l'environnement,
  • agir dans une logique de développement durable.

Janus avait été conçu pour répondre à ses critères !

Le principe de Janus consiste à capter et enmagasiner de l'énergie renouvelable et la restituer aux moments opportuns sous forme électrique et thermique pour alimenter des infrastructures bâtiments et autres ensembles.
Le vecteur énergétique choisi est l'hydrogène car il est présent partout, dans l'univers et sur terre essentiellement sous forme d'eau, et son pouvoir énergétique est le plus élevé.

Les opérations de productions et stockages nécessitent une "intelligence" pour gérer le déploiement de plusieurs ensembles de productions inter connectées en réseau. Depuis un centre de gestion centralisé il est possible de maitriser la production d'énergie, le stockage et le comportement du système.
Le projet Janus permettait à ERDF de proposer des capacités d'ilotage et d'effacement du réseau.

Le projet Janus a été labellisé en 2010 par le pôle de compétitivité Capenergies, il avait également été retenu par le conseil général dans le cadre d'un appel à projet en faveur des énergies renouvlables.
Janus était financé à 75 % par des apports financiers provenant de l'état (ADEME), la Région PACA, le département, de l'europe et et divers partenaires.