"Je pense qu’un jour, l’hydrogène et l’oxygène seront les sources inépuisables fournissant chaleur et lumière ..."

Jules Verne - l'île mystérieuse 1874

Transitions énergétique

Le concept, notre savoir faire.

L’abandon des énergies fossiles doit s’accompagner du développement d’autres énergies : les énergies renouvelables (EnR).
Cette transition implique aussi une réduction de la consommation énergétique, ce qui peut être obtenue par une amélioration de l’efficacité énergétique, notamment dans le bâtiment, et par un changement des modes de vies.
Les enjeux sont essentiellement :

  • réduire les émissions de gaz à effet de serre,
  • passer à un système énergétique sûr, en termes de risque industriel et nucléaire,
  • évoluer vers un système énergétique moins centralisé,
  • évoluer vers une moindre consommation d’énergie (efficacité, efficience énergétique),
  • aller vers l’indépendance énergétique pour tous,
  • protéger la santé publique.

liens vers des sites de references

Lois de transition énergétique.

Encadrer la croissance verte

La volonté du gouvernement à engager la transition énergétique s’accompagne de lois pour donner un cadre à l’action des citoyens, des entreprises et des territoires de l’état.
Les objectifs fixés à moyen et long termes sont :

  1. Réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % entre 1990 et 2030 et diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2050 (facteur 4). La trajectoire est précisée dans les budgets carbone;
  2. Réduire la consommation énergétique finale de 50 % en 2050 par rapport à la référence 2012 en visant un objectif intermédiaire de 20 % en 2030;
  3. Réduire la consommation énergétique primaire d’énergies fossiles de 30 % en 2030 par rapport à la référence 2012;
  4. Porter la part des énergies renouvelables à 23 % de la consommation finale brute d’énergie en 2020 et à 32 % de la consommation finale brute d’énergie en 2030;
  5. Porter la part du nucléaire dans la production d’électricité à 50 % à l’horizon 2025, revu à 2030 voire 2035;
  6. Atteindre un niveau de performance énergétique conforme aux normes ”bâtiment basse consommation” pour l’ensemble du parc de logements à 2050;
  7. Lutter contre la précarité énergétique;
  8. Affirmer un droit à l’accès de tous à l’énergie sans coût excessif au regard des ressources des ménages;
  9. Réduire de 50 % la quantité de déchets mis en décharge à l’horizon 2025 et découpler progressivement la croissance économique et la consommation matières premières.

Exigences règlementaires.

Cas de la construction des bâtiments

Le bâtiment représente 43% des consommations énergétiques nationales (660 TWh et 25% des émissions de CO2).
Pour atteindre les objectifs fixés un plafond de 50 kWhep* a été défini comme valeur moyenne de référence des bâtiments basse consommation (BBC), c’est la RT 2012 : Réglementation Thermique 2012.
Grâce à cette réglementation la consommation énergétique des bâtiments neufs a été réduite, divisée par 3 depuis la réglementation thermique de 1974.
La nouvelle réglementation RT 2020 est une étape supplémentaire et met en œuvre le concept de bâtiment à énergie positive : BEPOS.
Il s’agit de bâtiments qui produisent plus d’énergie (chaleur, électricité) qu’ils n’en consomment.
Ce sont des bâtiments passifs équipés de moyens de production énergétiques.
La RT 2020 prévoit que tous les nouveaux bâtiments construits dès 2020 seront obligatoirement à énergie positive.

Pour les bâtiments publics la RT 2020 s’applique dès 2018 !